ARDENTE PRIÈRE AU PRÉCIEUX SANG

(Recommandée pour une neuvaine)

C'est par la voix de votre Sang, ô Jésus, que je viens vous presser, vous solliciter, vous importuner...  Quoique vous sembliez rejeter mes supplications, je ne quitterai point vos pieds sanglants que vous ne m'ayez exaucé.  Trop de grâces, trop de miséricordes ont jailli de vos plaies pour que je n'espère pas jusqu'à la fin en l'efficacité du Sang qui en découle !

Donc, ô Jésus, par votre Sang sept fois répandu,-- par chacune des gouttes du Prix sacré de ma rédemption,-- par les larmes de votre Mère Immaculée, je vous en conjure, je vous en supplie, exaucez mon instante prière.

(Spécifiez ici votre demande.)

O vous qui, aux jours de votre vie mortelle, avez consolé tant de souffrances, guéri tant d'infirmités, relevé tant de courages, n'aurez-vous pas pitié d'une âme qui crie vers vous du fond de ses angoisses ?... Oh ! non, cela est impossible !... Encore un soupir de mon coeur, et de la plaie du vôtre, ô Jésus, va s'échapper, dans un flot de Sang miséricordieux, la grâce tant désirée!... O Jésus! Jésus! hâtez le moment où vous changerez mes pleurs en allégresse, mes gémissements en actions de grâces !

O Marie, Source du Sang divin, je vous en conjure, ne laissez point perdre cette occasion de faire glorifier le Sang qui vous a faite Immaculée.  Ainsi soit-il.

(100 jours d'indulgence)

Nihil obstats***Victor Quintal, v.g.***S.-Hyacinthe, le 5 novembre 1948.

Imprimatur:+ Arthur Douville, Évêque de S.-Hyacinthe, S.-Hyacinthe, 5 novembre 1948.

*************

QUI EST MÈRE CATHERINE AURÉLIE ?

************ 

  Une Canadienne française, née et baptisée à Saint-Hyacinthe, Québec.  Aurélie était la septième d'une famille de 9 enfants.  Son père avait nom:  Joseph Caouette, et sa mère:  Marguerite Olivier. 

Dès sa plus tendre enfance, elle eut une dévotion marquée pour la Passion de Jésus et elle écoutait avec émotion le récit de ses souffrances.  Au foyer, elle égayait par le charme et la gaieté de sa conversation.  Elle avait le don de s'attirer les coeurs.  Son sourire était doux et aimable; ses manières gracieuses et son amabilité la rendaient attrayante pour son entourage.

Ses parents, désirant lui donner une éducation et une formation profondément chrétiennes, la confièrent dès l'âge de 12 ans, aux Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame qui dirigeaient alors un pensionnat dans cette ville même de Saint-Hyacinthe. 

Pendant le cours de sa vie au pensionnat, elle fut une compagne recherchée et préférée; on admirait sa piété et son caractère aimable comme sa vertu.  En 1850, ses études terminées, Aurélie quitte le pensionnat et, durant plus de 10 ans, elle cherchera à découvrir l'appel du Seigneur à travers la maladie et les peines intérieures comme à travers les joies extraordinaires dont elle fut favorisée.

Le divin Maître préparait Aurélie pour l'oeuvre immense qu'il lui destinait et il avait mis sur sa route un sage directeur spirituel en Mgr Joseph-Sabin Raymond, prêtre aussi pieux que savant.  Il avait suivi au jour le jour, pour ainsi dire, le cheminement spirituel de cette âme privilégiée.  Le 30 août 1854, Aurélie fit admise dans le Tiers-Ordre de Saint Dominique et reçut le nom de Catherine en mémoire de la séraphique Catherine de Sienne.  Désormais Aurélie signera toujours:  Catherine-Aurélie.

Äme ardente, Aurélie est constamment attirée vers le Dieu de L'Eucharistie et elle témoigne d'une véritable piété filiale envers la Vierge Immaculée.  Sa piété se manifeste surtout envers Jésus crucifié versant son sang pour la rédemption de l'humanité.  Le cri de Jésus sur la croix: '' J'ai soif !''  retentissait sans cesse au fond de son âme et la pressait constamment de consacrer sa vie au salut des âmes, par la prière et la pénitence.  Elle avait saisi l'amour du Christ et voulait lui rendre amour pour amour.

Attirée vers la vie religieuse et après avoir cherché sincèrement dans la prière et la consultation de personnes qualifiées et autorisées, Catherine-Aurélie s'adressa à Monseigneur Joseph LaRocque, évêque de Saint-Hyacinthe.  Celui-ci discerna les vues de Dieu sur elle, et décida l'établissement de l'Institut en la fête du Patronage de Saint Joseph, le 14 avril 1861.

Le 14 septembre 1861, l'Église de Saint-Hyacinthe donnait naissance à la première Communauté contemplative de notre pays sous le titre:  '' Les Soeurs Adoratrices du Précieux Sang, Filles de Marie Immaculée.''  L'idéal d'Aurélie devenait une réalité.

Mère Catherine-Aurélie guida la petite barque du Précieux Sang avec tact et dignité.  Son esprit généreux fut toujours animé par la prudence et l'esprit propre de l'Institut:  l'Adoration du Précieux Sang et la Réparation pour les outrages qu'il reçoit.  L'oeuvre qui semblait attirer le plus fortement son coeur était son zèle pour répandre au loin la dévotion qu'elle aimait si intensément.  Elle pensait alors que le moyen le plus efficace était d'ouvrir des monastères où le Sang divin serait aimé et honoré.

But fondamental-- Rendre gloire au Père par son Fils dans son mystère rédempteur; -- Honorer la Vierge Immaculée; -- Procurer le bonheur et le salut des âmes.

Héritage spirituel -- Demeurer présentes dans l'Église et dans le monde entier par le ministère de la Prière et de la Réparation dans la solitude et le silence.

Ministère de la prière -- Prier pour l'Église universelle et pour l'Église locale où nous vivons; -- Pour les prêtres et leur Ministère; -- Pour les malades et tous ceux qui souffrent; -- Pour les familles; -- Pour toutes les intentions qui nous sont confiées.

Caractéristique -- JOIE en donnant amour pour amour; -- Rendre les croyants plus conscients de la bénédiction que nous possédons déjà sur la terre.

Paroles de Mère Catherine-Aurélie -- '' Je voudrais des coeurs qui rendent à Jésus amour pour amour.'' (Sitio)

*************

Notes biographiques:

Mère Catherine-Aurélie-du-Précieux-Sang

Naissance:  11 juillet 1833

Fondation de la Congrégation des Religieuses Adoratrices du Précieux-Sang, première Communauté contemplative fondée au Canada par une Canadienne, à Saint-Hyacinthe:  14 septembre 1861.

Décès:  6 juillet 1905

Exhumation:  7 octobre 1982

Réinhumation:  11 juillet 1983

Ouverture diocésaine de la Cause de Canonisation:  20 novembre 1984.

*************

PRIÈRE

pour la canonisation de

Mère Catherine-Aurélie-du-Précieux-Sang

fondatrice de la Congrégation des Religieuses Adoratrices du Précieux-Sang

  O Christ rédempteur, qui as mis au coeur de Mère Catherine-Aurélie-du Précieux-Sang un ardent désir de travailler au salut des âmes par une vie de prière et de pénitence, et l'as appelée à fonder une nouvelle communauté contemplative pour procurer la gloire de ton Sang adorable et l'honneur de ton Immaculée Mère, daigne glorifier ta fidèle servante en nous accordant, par son intercession, la faveur que nous sollicitons.

  Apprends-nous, par son exemple, à méditer ta passion et ta mort, et à offrir sans cesse à Dieu le Père ton précieux Sang pour tous les besoins de la Sainte Église.  Amen. 

3 gloire au Père.

Prière de signaler toute faveur reçue au:  Centre Aurélie Caouette,  C.P. 401,  St-Hyacinthe, Qué. Canada J2S 7B8.

Imprimatur, + Louis Langevin, évêque de Saint-Hyacinthe, le 6 mai 1986.

*************

Tout découle pour nous de la vertu du Sang du Christ.  ( Jean XXIII )

*************

SOUVIENS-TOI, Ô MA FILLE,

Que le cri de ton coeur doit être: Gloire au Sang !

Ton unique besoin:  T'immoler ;

Ton insatiable soif :  le Sang de Jésus et le salut des âmes ;

Ta seule occupation :  Adorer, réparer, te dépenser aux intérêts de Jésus ;

Ton Pressoir :  la Règle ;

Ton Guide :  l'Obéissance ;

Ta Compagnie :  les Anges ;

Ton Modèle :  Jésus-Crucifié ;

Ta Force :  le Sang divin ;

Ton Appui :  la Croix ;

Ton Arsenal :  l'Oraison ;

Ton Arme :  la Prière ;

Ton Flambeau :  la Foi ;

Ton Juge :  tes Oeuvres ;

Ton Refuge :  Marie ;

Ton Pain :  la Charité ;

Ton Breuvage :  l'Amour ;

Ton Vêtement :  les Vertus ;

Ton Ornement :  la Modestie ;

Ta Beauté :  la Pureté ;

Tes Joyaux :  la Souffrance ;

Ta Richesse :  la Pauvreté ;

Ta Solitude :  le Pied de la Croix ;

Ton Paradis :  le Tabernacle.

*************

Site internet des Soeurs Adoratrices du Précieux Sang